Peu importe vos besoins ou la hauteur de vos moyens, vous êtes forcément intéressé par la perspective de faire quelques économies. Et si on vous disait que le choix de votre modèle de maison peut tout à fait concourir à cet objectif ?

Améliorer votre isolation thermique, diminuer vos dépenses d’énergie, installer votre propre éolienne et vos propres panneaux photovoltaïques… La construction écologique de votre propre logement peut vous apporter beaucoup.

Sachant que de plus, de plus en plus de crédits d’impôt sont proposés pour aider les particuliers à se mettre au vert, c’est le moment ou jamais de fonder un modèle de maison adapté à vos besoins.

Un modèle de maison adapté à votre environnement

Une maison parfaite est une maison verte. La raison : en s’adaptant un maximum à votre environnement, votre logement consomme moins d’énergie pour vous éclairer ou vous garder au chaud. Cela signifie autant d’économies accumulées sans pour autant sacrifier le moindre confort.

C’est tout le concept de l’architecture dite “bioclimatique”. Cela signifie que le modèle de votre maison doit être pensé dès le début comme un logement écologique. La forme doit être déterminée dès les premiers plans (si possible simple et ramassée, pour profiter un maximum de la chaleur) de même que son orientation (calculée pour profiter au mieux de la lumière du jour).

Par exemple, pensez à disposer les pièces à vivre sur le côté sud et à les équiper de baies vitrées, afin de s’éclairer et se chauffer avec l’énergie du soleil et diminuer vos besoins en lumière et en chauffage. Vous pouvez également y appliquer des protections solaires pour vous protéger de la surchauffe.

Du côté nord, vous pouvez privilégier des “zones tampons” entre l’extérieur et les pièces à vivre. Il s’agit de zones où on se rend peu souvent (le garage, la buanderie, les toilettes) et qui peuvent protéger les pièces principales du froid extérieur.

De leur côté, les chambres peuvent être installées à l’est pour profiter un maximum des premiers rayons du soleil.

Une bonne isolation, quel que soit le modèle de maison

En moyenne, une toiture mal isolée peut laisser échapper jusqu’à 30% de la chaleur présente à l’intérieur de votre logement. C’est de l’énergie que vous dépensez pour réchauffer inutilement votre extérieur, et autant d’économies qui s’envolent littéralement par les fenêtres. Au total, dans une maison peu ou pas isolée, près de la moitié de la chaleur totale peut être perdue via le toit, les murs ou les fenêtres.

le choix de votre modèle de maison peut

Une bonne façon de résoudre de problème, c’est d’améliorer l’isolation thermique de votre logement afin d’éviter les pertes. Il existe tout un tas de matériaux isolants à appliquer à vos murs (laine de verre, laine de roche, laine de chanvre, ouate de cellulose,…), disposant chacun de leurs propres prix et leurs propres propriétés. De plus, il faut savoir qu’une bonne isolation thermique ne vous est pas utile qu’en hiver, puisqu’elle a l’avantage de mieux retenir la fraîcheur lorsque les températures deviennent plus élevées.

Si le concept vous intéresse, vous pouvez également vous pencher sur les maisons passives, ou passivhaus. Celles-ci ont la particularité de ne pratiquement jamais exiger de chauffage, puisque la lumière du soleil et les sources de chaleur métaboliques à l’intérieur de la maison suffisent à l’alimenter en chaleur, la rendant énergétiquement autonome.

 

(Lle modèle de maison présenté ici est construit par Terre & Demeure)